Homme de métier intervenant dans les secteurs d’activité de la construction des véhicules personnels, utilitaires légers et industriels, de leur réparation ainsi que de la reconstruction des véhicules d’époque.

Le dénominateur commun est de faciliter le transport des personnes et des biens dans le respect des normes internationales, des règles de sécurité et de l’environnement.

L’activité du carrossier constructeur consiste à concevoir, fabriquer ou transformer des véhicules roulants répondant à la demande du client. Il réalise la conception, la préparation, la réalisation des pièces, l’assemblage des éléments et des structures, le traitement des surfaces. Il est le garant de la conformité du véhicule au code de la route, le remet aux normes si nécessaire, assure la mise et le maintien en service et l’assistance client. Il participe à l’élaboration des dossiers de réception aux services des mines du véhicule.

Le carrossier réparateur intervient dans tous types de réparations des carrosseries de véhicules roulants. Son activité consiste à contrôler la géométrie du véhicule, à le reconformer, à réparer les éléments et les structures de ces véhicules. Il réalise ensuite la mise en peinture de ces éléments de carrosserie, avant de contrôler et de finaliser l’ensemble de son intervention.

Le reconstructeur de véhicules d’époque a pour but de remettre en état le châssis ou la carrosserie par un savoir-faire manuel en combinant des outils mécaniques et numériques d’aujourd’hui. Cela, lui permet de numériser, de dessiner, de former des pièces partiellement ou totalement, afin de participer à la conservation du patrimoine automobile. 

Pour en savoir plus, téléchargez la fiche métier carrossier

Qualités requises : créatif, minutieux et organisé.

Prétentions salariales : 1 700 € brut par mois et jusqu’à 3 000 € et plus pour un responsable d’atelier.

 

Parcours professionnel :