Les Compagnons du Devoir sont réunis en une association de type loi 1901, reconnue d’utilité publique. Elle porte le nom d’Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France (AOCDTF).

 

Les Compagnons du Devoir et du Tour de France proposent plus que de simples formations : ils visent à l’épanouissement de chacun, à sa réalisation « dans et par son métier ». Cela est possible grâce aux valeurs du compagnonnage du Devoir qui sont inculquées aux jeunes formés. L’éthique compagnonnique repose sur la formule suivante : « Ni se servir ni s’asservir, mais servir ».

  • Le métier

Pour les Compagnons du Devoir, le métier ne se limite pas à un savoir-faire : c’est une culture, un savoir-être. Un métier, c’est une histoire, des hommes, un langage, des écrits, des ouvrages laissés par les anciens.

  • Transmission et partage

Depuis toujours, les Compagnons du Devoir prennent un engagement moral : celui de transmettre. Le Compagnon se donne pour devoir de transmettre non seulement son savoir-faire, mais aussi son savoir-être parce qu’il aspire à être plus qu’un bon ouvrier : un « homme bon ».

  • Le voyage

Depuis toujours le Compagnon est associé au voyage et au Tour de France. S’il voyage - et aujourd’hui bien souvent hors métropole - c’est que le voyage est une étape nécessaire dans la construction d’un homme. Il permet de se remettre en cause et d’abandonner ses certitudes, mais également d’apprendre une nouvelle langue, une nouvelle culture et une nouvelle façon de travailler. Il change de ville et donc d’entreprise environ une à deux fois par an, pendant environ trois années consécutives dont une à l’étranger.

  • L’accueil

Le Compagnon trouve sur son Tour de France des lieux d’accueil que sont les maisons de Compagnons : il peut s’y nourrir et s’y loger. Elles offrent aussi la possibilité de rencontrer des hommes d’origines, de métiers, de cultures, de régions et de milieux sociaux différents.

  • La communauté

Être membre des Compagnons du Devoir, c’est faire partie d’une communauté. Elle est un lien entre les différentes générations, les différents métiers et les différentes origines et permet à chacun de trouver sa voie et donc de s’épanouir.

  • L’initiation

L’initiation est l’occasion de moments communautaires et festifs au sein de la vie du jeune itinérant : l’Adoption et la Réception. C’est lors de ces cérémonies que sont rappelés ces principes de vie qui doivent se transformer en une façon d’être.

  • Le travail de Réception

Au moment de devenir Compagnon, la connaissance professionnelle se mesure dans la réalisation d’un travail de Réception (« chef d’oeuvre »). Outre la valeur technique du travail selon les principes de base du métier, c'est le comportement de l’homme face aux difficultés qui importe.

Pour les jeunes de moins de 22 ans, issus d’une classe de 3e du collège ou diplômés d’un baccalauréat général ou plus, le parcours commence par une préparation au métier via l’apprentissage et se poursuit sur le Tour de France comme Aspirant puis Compagnon. Pour ceux qui ont déjà validé une formation professionnelle (CAP, bac pro, BP, BTS et plus), le parcours commence directement par le Tour de France, ils deviennent Aspirants quelques mois après leur entrée.

  • L’apprenti : il bénéficie d’un contrat d’apprentissage de 1 à 3 ans selon le niveau d’entrée et le diplôme visé en fonction des métiers (CAP ou bac pro). Rémunéré à 50 % du Smic, il suit une formation en alternance : 6 semaines en entreprise, 2 semaines en CFA.
  • L’Aspirant : suite à une cérémonie compagnonnique, l’apprenti (issu des Compagnons du Devoir ou d’un autre centre de formation) devient Aspirant. Il part se perfectionner sur le Tour de France en changeant de ville et d’entreprise une à deux fois par an et en logeant dans les Maisons des Compagnons.
  • Le Compagnon itinérant : reconnu par ses pairs lors d’une cérémonie compagnonnique dite « Réception », l’Aspirant devient Compagnon. Il poursuit son voyage dans les mêmes conditions que l’Aspirant pendant un ou deux ans et participe à l’encadrement des plus jeunes dans les Maisons.
  • Le Compagnon sédentaire : le Compagnon dès sa sédentarisation organise sa vie comme il l’entend et peut toujours compter sur l’AOCDTF pour être accompagné dans ses projets professionnels. Il est actif au sein de la communauté, pour transmettre aux plus jeunes ce qu’on lui a transmis.

Les Compagnons du Devoir se sont toujours adaptés aux exigences du monde professionnel, aux innovations technologiques ainsi qu’aux évolutions des métiers. Ils ont souhaité apporter une nouvelle dimension aux métiers. La Grande École des hommes de métier en compagnonnage vise à attirer des jeunes bacheliers vers ces métiers et à les préparer à l’obtention de nouveaux diplômes d’État.

Développé en partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), ce cursus propose des formations diplômantes et qualifiantes. Par ailleurs, les multiples expériences acquises lors du Tour de France sont désormais validables par un DEUST puis une licence professionnelle.

Permettre aux jeunes d’aller au maximum de leurs possibilités en leur offrant de nouvelles formations qui garantiront l’accès à un diplôme de niveau II, est l’un des objectifs majeurs de la Grande École des hommes de métier en compagnonnage.

Après huit siècles d’existence, le compagnonnage demeure une référence pour l’excellence de ses formations et la transmission des savoirs. En novembre 2010, Le compagnonnage a été reconnu au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en tant que « réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier ».

Voici quelques chiffres clés qui vous dévoilent l’ampleur de nos actions.

  • 10 00 jeunes en formation accueillis chaque année.
  • 400 jeunes sont à l’étranger dans 40 pays sur les cinq continents.
  • 90 % des jeunes ont un emploi à l’issue de leur formation.
  • 84 % sont toujours dans l’emploi 5 ans après.
  • 1 réseau de plus de 28 000 entreprises partenaires.

Nous vous proposons de découvrir l’intégralité des actions menées en 2016 grâce à notre rapport d’activité. Pour en prendre connaissance, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://compagnons.go-data.fr/rapport-activite/