Fondée en 1951 par les Compagnons du Devoir, la Librairie du compagnonnage contribue au rayonnement des métiers et du compagnonnage. Elle édite et diffuse tout ce qui concerne les techniques, les métiers et les hommes et femmes de métier. Elle est animée par des passionnés qui recherchent l’introuvable pour une clientèle en quête d’ouvrages très spécialisés. Elle propose plus de 9 500 références et possède une boutique en ligne : www.librairie-compagnons.com

En Janvier 2008, les Compagnons du Devoir ont fondé l’Institut de la Transmission. Sa mission principale est de former et d’accompagner les acteurs de la transmission tels que les tuteurs en entreprise. Aussi s’attache-t-il à mettre en œuvre des méthodes et à fournir des outils à tous ceux qui sont amenés à transmettre des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être chez les Compagnons du Devoir.

Rencontre, recherche, mémoire et formation sont les axes principaux de travail de l’Institut.

Ce dernier intervient autour des thématiques suivantes :

  • Vivre ensemble des moments de compagnonnage forts ;
  • Comprendre les orientations des Compagnons du Devoir ;
  • Lier l’enseignement compagnonnique et la vie quotidienne ;
  • Développer la culture des itinérants ;
  • Aider à l’ouverture ;
  • Partager les valeurs du compagnonnage avec nos proches ;
  • Se former à l’animation et au management ;
  • Organiser et concevoir la formation des permanents ;

L’institut de la transmission dispose enfin d’une trentaine de relais en région, relais assurés bénévolement par des Compagnons sédentaires.

Il propose par ailleurs des modules de formation continue aux entreprises pour une meilleure transmission des savoirs.

Pour contacter l’Institut de la transmission : i-transmission@compagnons-du-devoir.com

La Maison de l'outil et de la pensée ouvrière (MOPO) est le plus grand musée d'outils au monde. Elle possède en effet 10 000 outils dits "de façonnage à main" des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles issus d’une collection commencée il y a un demi-siècle par le Père Paul Feller (lien vers : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Feller). L’hôtel Mauroy, une  superbe construction du XVIe siècle, abrite aujourd’hui la Maison de l’outil, et ce depuis que la ville de Troyes le confia aux Compagnons du Devoir en 1969.

Les 62 vitrines du musée font découvrir à des milliers de visiteurs tous les ans une centaine de métiers manuels du passé. Témoins de l’évolution des techniques, les outils exposés amènent les hommes de métier à s’interroger sur leur pratique. Chaque année, des expositions et des événements thématiques autour des familles de métiers présentées à la Maison de l’outil sont organisés pour le plus grand plaisir du public. L’animation du musée, réalisation du Conseil régional et de la ville de Troyes, est confiée aux Compagnons du Devoir.
  

Pour savoir en plus : http://www.mopo3.com

Le Ralliement est la mutuelle des Compagnons du Devoir. Complétement indépendante, elle offre à ses presque 7 000 adhérents toutes les prestations nécessaires et met en avant son service de proximité grâce au lien privilégié qu’elle entretient avec ses adhérents, Compagnons du Devoir pour l'essentiel mais pas exclusivement puisqu'elle s’est ouverte au fil des décennies au grand public.

Les origines du Ralliement remontent à 1880 : une poignée de Compagnons lance une société de secours mutuel pour venir en aide aux vieux Compagnons. En 130 ans d’existence, la mutuelle va connaître des passages difficiles, notamment pendant l’entre-deux-guerres, correspondant à un déclin du compagnonnage. Cependant, à partir des années 1960, elle aborde une nouvelle phase de développement, et propose une couverture complémentaire santé aux itinérants du Tour de France à partir de 1971.

Le Ralliement est aujourd’hui une mutuelle dynamique, indépendante et attentive qui poursuit avec les moyens actuels l’esprit de solidarité et de partage que le compagnonnage a toujours défendu.

Pour en savoir plus : http://www.leralliement.fr/

La Fondation est née de la rencontre en 1949 d’Yvonne de Coubertin, nièce de Pierre de Coubertin, rénovateur des Jeux Olympiques, et de Jean Bernard, le fondateur de l’AOCDTF. Yvonne de Coubertin met alors son domaine de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (78) à la disposition des jeunes ouvriers, en particulier ceux du compagnonnage. Puis, en 1973, elle crée, afin d’organiser « la rencontre de l’esprit et de la main », la Fondation de Coubertin, reconnue d’utilité publique.

La Fondation propose une année exceptionnelle à une trentaine de jeunes boursiers, itinérants de l’AOCDTF pour une large part et étudiants étrangers, en partageant leur temps entre travail et étude. Chacun est embauché par l’un des ateliers de la Fondation – les Ateliers Saint-Jacques de menuiserie-ébénisterie, métallerie, taille de pierre  ou par la fonderie de Coubertin, de réputation mondiale. Tous réalisent ici des travaux de haute technicité dans un cadre idéal. L’autre moitié du temps, ces jeunes bénéficient de cours variés : histoire de l’art et des techniques, dessin, gestion d’entreprise, etc.

La Fondation transmet aux jeunes issus de métiers manuels, outre une formation professionnelle, intellectuelle et culturelle, un certain nombre de valeurs : souci de la perfection et de la qualité du travail, sens de l’honnêteté et des responsabilités.

Pour en savoir plus : http://www.coubertin.fr/fondation-coubertin

En 2009, s'est ouvert à Angers le Centre de la mémoire de l’Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France. Dans un même lieu sont désormais accessibles au public une collection d’objets compagnonniques, les archives historiques, administratives et iconographiques de l’Association et des corps de métier, ainsi que le centre national de ressources.

Le Centre de la mémoire a été créé initialement par les Compagnons du Devoir pour offrir à la collection « Edeline » un lieu d’exposition digne de sa richesse.
Cette collection d’objets compagnonniques d’exception a été léguée à l’Association par René Edeline (1914-2005), dit Tourangeau la Franchise, Compagnon boulanger du Devoir, afin d’aider les jeunes Compagnons et le grand public à mieux comprendre l’histoire et les traditions du compagnonnage.

Les archives sont à la disposition des chercheurs et des historiens, mais également du grand public.

Les visites guidées sont organisées sur rendez-vous :

Centre de la mémoire

Maison des Compagnons de la Baumette
3, boulevard Marc-Leclerc
49100 ANGERS
02 41 88 64 97
archives@compagnons-du-devoir.com