Depuis plus de 9 siècles, Les Compagnons du Devoir permettent à des jeunes de développer leurs compétences jusqu’à un haut niveau dans le métier qu’ils ont choisi. Le partage des connaissances et des savoir-faire, le voyage et la vie en communauté sont les fondamentaux des Compagnons du Devoir.

Nos itinérants / Stagiaires vont d’entreprise en entreprise, de ville en ville, de région en région de pays en pays. Voyager avec une caisse à outils est une aventure, un voyage de découverte de soi-même, une ouverture des horizons et une amélioration des perspectives professionnelles. Les différences deviennent source d’enrichissement et de compréhension, contribuant à une éducation professionnelle, culturelle et personnelle. Comme nous attendons de nos itinérants/stagiaires qu’ils soient ouverts au voyage à l’international, nous accueillons aussi des jeunes désirant se former avec nous en France.

Les employeurs travaillant en partenariat avec les Compagnons du Devoir ont l’opportunité d’engager des itinérants/stagiaires compétents et fiables ayant des niveaux d’expérience variables. De tels jeunes peuvent améliorer leurs compétences de travail, apporter de la flexibilité, de la motivation et un échange interculturel. Nous avons aussi les moyens de dispenser des formations sur mesure en interne pour les employés des entreprises.

A la fin des années 1970, alors que l’Association Ouvrière des Compagnons du Devoir se développe essentiellement en métropole, des aspirants et des compagnons commencent à arriver à Montréal. Plus tard, naitra une maison de Compagnons puis une province grâce aux sédentaires qui décidèrent d’y poser leurs valises, temporairement ou définitivement. Aujourd’hui, on compte plus d’une cinquantaine de « pays » et « coteries » sédentaires à l’échelle du Québec.

Grâce à eux et aux entreprises partenaires, on estime qu’au moins 300 jeunes français de tous métiers confondus sont venus vivre une année d’expérience au Québec depuis les années 80. 

En 1941 fût fondée l’Association Ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France (AOCDTF), mais le compagnonnage est bien plus ancien, puisque les première traces datent du Moyen-Age.

A ses débuts, l’Association offre seulement aux jeunes un perfectionnement dans leur métier par le voyage et la vie en communauté, c’est le Tour de France. Dans les années 70, l’AOCDTF devient un centre de formation et l’on peut donc obtenir des diplômes professionnels « chez les Compagnons du Devoir » avant et pendant son Tour de France.

L’Association n’a de cesse d’accueillir de nouveaux métiers dans ses rangs, les chaudronniers dans les années 50 et plus récemment les Jardiniers-Paysagistes ou encore les Vignerons. Et depuis l’an 2000, notre parcours de formation est ouvert aux femmes.

Nous comptons aujourd’hui plus de 10 000 jeunes en formation dans 29 métiers à qui nous permettons de s’accomplir dans et par leur métier dans un esprit d’ouverture et de partage.

Il y a 500 ans, parcourir 100 km était un réel voyage à l’étranger ! Aujourd’hui, nous savons combien il est important de connaître une autre langue. C’est pourquoi le parcours de formation de nos jeunes comporte au minimum une étape d’un an à l’étranger.

Nous avons actuellement plus de 400 jeunes à l’international sur les 5 continents. Et nous sommes constitués en association en Suisse, en Belgique, en Allemagne et au Royaume-Uni.

En plus de cette année à l’étranger ouverte aux jeunes en perfectionnement, nous proposons à nos groupes d‘apprentis des mobilités à durées variables en Europe, grâce à la bourse « Erasmus + » et au projet pilote européen « Jean Arthuis » aussi, nous travaillons sur des bachelors européens.

Enfin, nous mettons à disposition des formateurs de métier, « compagnon », pour dispenser des formations dans différents pays qui en font la demande.